Comment les journalistes trouvent-ils leurs idées d’articles ?

27 mai 2020 • Formats et pratiques, Récent • by

Découvrir ce qui est inédit et invisible demande souvent un effort actif. Image: AS.

Composante primordiale du métier de journaliste, la recherche de nouvelles idées peut se révéler une tâche compliquée, surtout pour les journalistes indépendants. Il existe pourtant plusieurs stratégies qui aident à surmonter cette difficulté. De quoi s’agit-il ? Dans un article publié sur le site du International Journalists’ Network, Cristiana Bedei a posé la question à quatre journalistes expérimentés.

Pour trouver les idées pour leurs articles, les journalistes vivent, apprennent, réfléchissent et, surtout, s’entraînent. Bien que pour certains d’entre eux découvrir de nouvelles histoires puisse paraître évident, cela n’est pas le cas pour beaucoup d’autres. Surmonter le blocage de l’écrivain est toutefois possible, grâce à certaines stratégies faciles à appliquer.

Faire du journalisme ne signifie pas trouver de nouvelles idées tous les jours. Au contraire, découvrir ce qui est inédit et invisible demande souvent un effort actif. Suivre les dates et les événements importants, recevoir des communiqués de presse, ou tout simplement lire le journal sont autant des actions utiles pour repérer des sujets, mais parfois cela ne suffit pas. Nous avons demandé l’avis de quelques journalistes expérimentés. Voici leurs conseils et leurs stratégies.

Écoutez les gens

« Je dirais que toutes les personnes que vous connaissez ont une histoire à raconter, il vous suffit de trouver de quoi il s’agit », explique Gaby Koppel, journaliste indépendante et productrice de télévision basée à Londres. Cela ne signifie pas que vous devez écrire ou faire un reportage sur eux en particulier, mais vous pouvez vous inspirer des choses qu’ils ont dites, vécues ou dont ils ont parlé.

« J’ai une amie qui est assistante sociale spécialisée dans l’adoption », poursuit la journaliste. « Nous sommes parties en week-end et nous avons beaucoup bavardé pendant le trajet en voiture. Peu de temps après, j’ai écrit un article sur les personnes de plus de 50 ans qui adoptent des enfants, ce qui a été inspiré par quelque chose qu’elle m’avait dit. »

Chercher les questions des gens

Si parler avec les personnes de votre entourage ne fonctionne pas, vous pouvez vous tourner vers l’internet, qui permet de comprendre facilement ce qui passe par la tête des gens. La journaliste indépendante Suzannah Weiss de Los Angeles trouve par exemple beaucoup d’idées sur Reddit, un site web communautaire où les utilisateurs peuvent soumettre du contenu et discuter de différents sujets. « Je fais défiler les sous-rubriques liées aux thématiques sur lesquelles j’écris pour voir ce qui intéresse les gens et les questions qu’ils se posent », explique-t-elle. C’est en utilisant Reddit qu’elle a par exemple écrit un article sur le mythe des orgasmes multiples.

Pourtant, une grande partie du travail de Suzannah Weiss trouve son origine dans sa propre curiosité. « Beaucoup de mes articles sont nés de questions auxquelles je souhaitais recevoir des réponses. Je pose ces questions à des experts et je partage ce que je découvre avec le reste de l’internet », admet-elle. Son article sur les raisons pour lesquelles elle préfère les relations à distance, publié par VICE, en est un exemple.

Cultivez votre créneau

Lorenzo Bagnoli est journaliste au sein de l’Investigative Reporting Project Italy, un centre de journalisme d’investigation basé en Italie. Une grande partie de son travail transnational est le résultat de conseils provenant du réseau de collègues qu’il a développé au fil des ans à travers le monde. D’autres articles ont été inspirés par des enquêtes existantes.

« Supposons que je tombe sur une enquête en cours dans un autre pays et qui implique des noms et des entreprises qui m’intriguent ou que je connais bien », explique-t-il. « Je ferais alors des recherches sur un site web open-source comme The Open Corporates, qui partage des données sur des entreprises sous la licence Open Database, et je verrais s’il en ressort quelque chose. »

Pour recouper ses conclusions, Lorenzo Bagnoli utilise également des registres d’entreprises et des archives personnelles, y compris des coupures de presse ou des documents d’opérations de police. Il ajoute : « Il est très important d’avoir des collègues avec qui parler, et s’entraider dans la vérification des informations ».

Utilisez des alertes

Les alertes Google et les outils de surveillance des réseaux sociaux sont un moyen facile de garder un œil sur les sujets qui vous intéressent. Toutefois, des ressources plus spécifiques sont également disponibles. Dans son travail d’enquête, Lorenzo Bagnoli et son équipe utilisent souvent des bases de données permettant de surveiller le trafic maritime, en configurant des notifications sur des navires et des lieux spécifiques.

Le journaliste fournit l’exemple suivant. « Une enquête du média d’investigation français Disclose montrait comment un cargo qui se trouvait dans le port du Havre a transporté en Arabie Saoudite des armes produites en France », raconte-t-il. Un de ses collègues, spécialisé dans la recherche en ligne et les images satellites, a confirmé que la présence du navire avait été enregistrée par d’autres. « J’ai retrouvé des documents et j’ai pu reconstituer l’itinéraire du cargo, et notamment ses escales dans les ports italiens de Gênes, Livourne et Cagliari. »

Grâce à ces informations, il a écrit un article pour Il Fatto Quotidiano, l’un des plus grands journaux du pays.

Suivez les enquêtes officielles

Lindy Alexander est une journaliste indépendante australienne spécialisée dans les voyages et la santé. Elle est la fondatrice du blog The Freelancer’s Year et fait souvent recours à des moyens inhabituels pour trouver des histoires.

« Une stratégie que j’utilise souvent consiste à consulter régulièrement les enquêtes parlementaires en cours, explique-t-elle. On y trouve des sujets dont on n’a jamais entendu parler, ainsi que des experts potentiels et des études de cas. »

Grâce à cette base de données, elle a par exemple découvert une enquête sur les impacts des treillis pour le traitement transvaginal du prolapsus des organes pelviens, qui auraient causé des douleurs chroniques et des saignements persistants chez près de 100’000 femmes australiennes – et des milliers d’autres dans le monde. « J’ai présenté le sujet à l’hebdomadaire Saturday Paper, qui me l’a acheté », conclut-elle.

Print Friendly, PDF & Email

Tags: , , , ,

2 Responses to Comment les journalistes trouvent-ils leurs idées d’articles ?

  1. Avatar Mg dit :

    Bonjour je voudrais savoir, esce qu’il vous arrive de recevoir des informations de particulier, des idées ou un sujet par exemple ?

  2. Alberto Silini Alberto Silini dit :

    Bonjour, je ne peux pas parler pour l’auteure de l’article, mais d’après mon expérience personnelle, cela arrive assez souvent. Dans ces cas, il est très important de se demander pourquoi cette personne a proposé ce sujet, et si elle a un objectif sous-jacent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend